samedi 26 juillet 2014

Foil SUP ou Foil Windsurf - Comment et pourquoi le Foil AFS-1 est-il aussi efficace ?!


Les images surprennent !
Le support étonne !
Mais c'est bien celui qui pilote qui hallucine le plus !

Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi cela plane-t-il aussi tôt ? Comment cela peut-il être aussi stable en Stand Up Paddle ou à basse vitesse à la voile dans la pétole ? Pourquoi le Foil AFS-1 est rapide sous un SUP mais ne va pas à plus de 20 knts en Foil-Windsurf ?
Explications...

Le Concept AFS-1 est à la base un Concept 0-15 knts AHDboards comme le Sealion ou la Tactik Sailboard.
L'idée de cette cible 0-15 knts est de proposer des produits légers, innovants et performants dans un créneau de vent léger très fréquent et donc accessible au plus grand nombre de pratiquants.
L'idée est également de se rapprocher du spectateur qui profite des belles journées de plage, et d'attirer un regard extérieur et différent de notre milieu qui s'est quand même relativement renfermé dans sa pratique et sa communication vers l'extrême (vent fort, grosses vagues, haut régime, compétitions, etc) depuis deux bonnes décennies.

Le Foil, c'est magnifique ! 

Voler au-dessus de l'eau impressionne.
L'effet surprise et autres réactions spontanées des spectateurs actifs ou passifs en témoignent.
Foiler, c'est sensationnel ! Il suffit d'essayer pour devenir accroc.
La pratique est 100% active: du pilotage permanent où se relâcher (mentalement ou physiquement) provoque la faute et la perte du vol.
Il n'y a pas de pilote automatique ! Pas question de subir ou de s’asseoir dans son harnais et s'ennuyer en ayant l'impression d'avoir fait le tour du sport...

Cette image résume bien le Foil et le jeu de l'équilibre:
il faut toujours se positionner bien au-dessus du Foil quelle que soit l'assiette ou l'angle donné par des appuis plus fins.

L'AFS-1 a été conçue pour le Foil-Windsurf !
Une poussée vélique et le poids du rider sont les contraintes mais aussi les alliés pour créer la vitesse. Pas de traction vers le haut ! Rien pour alléger le poids du rider ! C'est la vitesse qui va permettre de créer un appui sur le foil, et rien d'autre !
Plus de volume et plus de tolérance
=
plus de temps et de confort pour
s'appliquer dans les transitions
Pour démarrer le plus tôt possible, nous avons développé un shaft épais (bras). Comme un gros aileron, il délivre l'appui et la puissance nécessaire pour glisser et accélérer. Sa résistance accroît la puissance dans la voile qui semble arracher les bras avant le décollage.
Le fuselage est volumineux. Il apporte le petit volume en plus pour décoller encore plus tôt mais surtout une fois lancé, pour rester en l'air encore plus longtemps dans les pires molles de vent. Un soutien indispensable lors des transitions alors plus facilement réalisables sans besoin de vitesse élevée.
Les ailes sont larges, les profils épais, les twists étudiés et contrôlés pour la puissance, la portance, la stabilité, le contrôle et la tolérance. Les winglets concentrent le déplacement de l'eau sur l'aile pour optimiser la puissance et délivrer plus rapidement l'appui pour décoller.
Il est alors facile d'imaginer les forces appliquées et les contraintes auxquelles l'équipement est alors soumis. La construction carbone et les renforts sont indispensables pour obtenir le compromis légèreté / solidité pour qu'un flotteur de 110 litres vole de 4 à 15 knts de vent avec une 7.0 !

Détails: le volume du fuselage, l'épaisseur du shaft, le profil et les winglets de l'aile avant qui complète le fuselage.
Une oeuvre d'art en carbone !

Le flotteur:

Sans compromis, tous les paramètres ont été soigneusement étudiés.
L'outline est tendu et large sur la partie arrière pour pouvoir se positionner au-dessus du Foil avant de prendre de la vitesse (se déplacer sur l'arrière une fois lancé est un exercice technique peu académique..).
Le volume est également concentré entre le pied de mat et l'arrière.
Tout a été calculé pour favoriser la glisse et le décollage.
Le trou creusé à l'avant du flotteur oblige le rider à trouver la bonne position et la bonne assiette du flotteur pour décoller sereinement, et limite l'impact du vent sur la carène une fois en l'air.
L'AFS-1 a besoin d'une vitesse de 9 knts pour décoller et voler !
A vos GPS ! 9 knts ce n'est vraiment pas beaucoup ;-)

Sébastien Josse part tranquillement tester ses foils au large sur son Mod 70 Gitana XV.
Je l'accompagne à faible vitesse mais bien en l'air sur mon AFS-1 :-)
9 knts, c'est la vitesse que l'on atteint lors d'un take-off en Stand Up Paddle sur une vague moyenne de 80cm !
Imaginez alors le Foil AFS-1 sur le Sealion.
Ce petit SUP large à l'arrière est très stable pour sa taille. La combinaison est alors idéale pour voler sur les petites ondulations. Les 80cm ne sont nécessaires qu'au take-off.
Une fois en l'air il faut partir sur l'épaule et dès lors foiler en toute sécurité: pas de surfeur, pas de déferlement.
Seul le Foil peut évoluer sur ce terrain de jeu !
Il n'y a qu'un appui vertical à gérer, c'est donc fluide et plus rapide.
La stabilité, la puissance et le volume du Foil AFS-1 rendent accessible la pratique du Foil SUP.

Seul le Foil permet d'évoluer sur ce terrain de jeu !
Vitesse et sensations loin du déferlement.
J'avais écrit en début d'année que 2014 serait mon année Foil.
Le foil explose dans le Kite, le dériveur, les multicoques... Pour ce qui ne concerne que le domaine de la voile. Car à l'heure où l'on parle d'économie d'énergie, le foil est une solution très intéressante pour tous les engins à moteur !
Dans quelques années, tout le monde fera du foil en Windsurf et en Stand Up Paddle.
Parce que foiler c'est génial !
Parce que le Windsurf est pour toujours LE support à voile pratique, joueur, léger, accessible, autonome et sécurisant si le vent tombe. On peut toujours rentrer au bord par ses propres moyens. Comme le SUP, plus à la mode aujourd'hui ;-)

Tout le monde en l'air !
La catégorie Moth est populaire  !
Les Kites plus rapides mais le jeu du Foil tronqué par la traction verticale de l'aile et l'assistance indispensable dans le très light.
 Multicoques Hydroptère,Class A, Class C, Flying Phantoms, GC32, Mod 70, etc.
Tout le monde vole aujourd'hui mais à quel budget ? !
Le Foil-Windsurf est pour toujours l'engin volant le plus accessible en pratique et en prix !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire